III.B.2 – Qu’est-ce que la cryptographie à clé publique?

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

La cryptographie à clé publique, également connue sous le nom de cryptographie asymétrique, représente une amélioration par rapport à la cryptographie à clé symétrique standard, car elle permet de transférer des informations à l’aide d’une clé publique qui peut être partagée avec n’importe qui.

 

Plutôt que d’utiliser une seule clé pour le chiffrage et le déchiffrage, comme c’est le cas avec la cryptographie à clé symétrique, des clés séparées (une clé publique et une clé privée) sont utilisées.

 

Une combinaison d’une clé publique de l’utilisateur et de sa clé privée chiffre les informations, alors que la clé privée des destinataires et la clé publique de l’expéditeur la déchiffrent. Il est impossible de déterminer quelle est la clé privée basée sur la clé publique. Par conséquent, un utilisateur peut envoyer sa clé publique à n’importe qui sans craindre que quelqu’un puisse accéder à sa clé privée. L’expéditeur peut chiffrer les fichiers dont il peut être sûr qu’ils ne seront déchiffrés que par la partie concernée.

 

Imaginez, Jean a une boîte à deux niveaux qui, lorsqu’elle est verrouillée, permet aux articles de passer au deuxième niveau. Cette boîte a deux clés séparées – une pour chaque niveau.

La clé du premier niveau est la clé publique et la seconde est la clé privée. Jean donne des copies de la clé publique à tous ses amis, mais ne garde que la clé privée pour lui-même. Quiconque a besoin d’envoyer une note secrète à Jean peut ouvrir la boîte, insérer la note et la refermer pour la sécuriser. Cependant, une fois la boîte fermée, la note passe au deuxième niveau, auquel seul Jean a accès. À un niveau simple, c’est ainsi que fonctionne la cryptographie à clé publique.

D’un point de vue bancaire, c’est comme si la clé publique était votre IBAN et la clé privé votre mot de passe de votre compte en banque.

De plus, grâce à la cryptographie à clé publique, une signature numérique est produite, garantissant l’intégrité des données affichées. Ceci est fait en combinant la clé privée d’un utilisateur avec les données qu’il souhaite signer, grâce à un algorithme mathématique.

 

 

Puisque les données elles-mêmes font partie de la signature numérique, le réseau ne les reconnaîtra pas comme valides si une partie de celles-ci est altérée. L’édition même du moindre aspect des données remodèle toute la signature, la rendant fausse et obsolète. Les signatures numériques sont ce qui donne aux données enregistrées sur une blockchain son immutabilité.

Découvrez d'autres cours

III.D – Qu’est-ce qu’un nœud?

Un nœud est un dispositif sur un réseau blockchain, qui est essentiellement le fondement de la technologie, lui permettant de fonctionner et

III.C.1 – Signatures numériques

Qu’est-ce qu’une signature numérique?   Les signatures numériques font ce que leurs noms indiquent: elles fournissent la validation et l’authentification de la

III.C.2 – Multisignature

Multisignature, parfois raccourci en multisig, est un schéma de signature numérique avec l’exigence de plus d’un signataire pour approuver une transaction. Une

Souscrire à notre Newsletter

Nous vous communiquerons par e-mails:

  • les sujets brûlants du moment
  • nos prochains atelier
  • nos offres en boutique
  • nos conseils et recommandations de qualité institutionnelle

Restez informé !

Abonnez-vous pour recevoir du contenu exclusif