JP Morgan lance sa propre cryptomonnaie (JPM coin)

Alors que son directeur général, Jamie Dimon, est connu pour ses commentaires critiques sur le bitcoin, la banque d’investissement JPMorgan se prépare pour un avenir où la blockchain est un élément clé de l’infrastructure financière avec sa propre crypto-monnaie.

Appelé JPM Coin, le jeton a été développé par des ingénieurs de la banque, selon un rapport de CNBC publié jeudi, et passera à des essais concrets dans «quelques mois».

 

Pour ce faire, JPM Coin sera utilisé pour régler en temps réel une petite partie des transactions de ses clients. À noter, que la banque déplace plus de 6 000 milliards de dollars par jour dans le cadre de cette activité.

 

Umar Farooq, responsable de la Blockchain de JPMorgan, annonce que ce jeton permettra de remplacer les virements électroniques pour les paiements internationaux des grandes entreprises et de réduire les délais de règlement de quelques jours à quelques secondes.

 

Il pourrait également être utilisé pour le règlement instantané des émissions de titres, ainsi que pour remplacer les dollars américains détenus à l’étranger par les filiales de grandes sociétés utilisant les services de trésorerie de JPMorgan.

 

Finalement, JPM Coin pourrait être utilisé pour les paiements mobiles, a t-il ajouté.

“Presque toutes les grandes entreprises et banques du monde sont nos clients, ainsi, même le simple fait d’utiliser ce jeton entre clients de JPMorgan serait bénéfique”

Contrairement au Bitcoin, le JPM Coin sera seulement accessible aux clients les plus importants de l’établissement bancaire et cette “crypto-monnaie” est de type stablecoin adossée au dollar américain avec un ratio de 1:1, donc aucune spéculation autour n’est possible.

Suivez et partagez notre contenu sur les réseaux sociaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Deux fonds de pension publics soutiennent le nouveau fonds de capital-investissement de 40 millions de dollars de Morgan Creek

Deux fonds de pension publics se plongent dans le monde du crypto-capital risque.

«À notre connaissance, personne n’a collecté d’argent avec une pension publique», a déclaré Anthony Pompliano, associé chez Morgan Creek Capital.

 

Morgan Creek, un gestionnaire d’actifs axé sur les clients institutionnels et les family offices, a annoncé mardi un nouveau fonds de capital-risque axé sur les crypto-actifs avec un apport de 40 millions de dollars d’investissement. Le fonds sera notamment utilisé dans le système de retraite des officiers de police du comté de Fairfax, en Virginie, et le système de retraite des employés.

 

S’adressant à la tendance conservatrice des personnes impliquées, les investisseurs du nouveau fonds incluent également un fonds de dotation universitaire, un système hospitalier, une compagnie d’assurance et une fondation privée.

 

“La technologie Blockchain est appliquée de manière unique et convaincante dans de nombreux secteurs», a déclaré Katherine Molnar, directrice des investissements du système de retraite des officiers de police du comté de Fairfax, dans un communiqué de presse. «Nous estimons qu’il est important d’être opportuniste et nous sommes ravis de participer à cette opportunité émergente, en raison du profil de rendement asymétrique attrayant qu’elle représente“.

 

La taille des deux fonds contribue à éclairer le potentiel d’inclusion des régimes de retraite publics dans les investissements en blockchain. Ces entités peuvent prendre d’importantes positions dans des fonds crypto-actifs en utilisant une très petite partie de leurs actifs.

“La conviction est que cela leur donne une grande exposition à ce que nous considérons comme l’une des meilleures opportunités d’atténuation des risques dans une industrie naissante“, a déclaré Pompliano

Le fonds a déjà conclu des contrats avec certains des noms les plus établis, notamment Coinbase, Bakkt, BlockFi, TrustToken, Harbour et Good Money, entre autres.

 

Pompliano a expliqué qu’il était essentiel de réfléchir à un portefeuille de placements qui ait du sens pour des investisseurs bien établis ayant une vision à long terme.

Suivez et partagez notre contenu sur les réseaux sociaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Intercontinental Exchange lancera Bakkt en 2019

Intercontinental Exchange (ICE), la société mère de la Bourse de New York, estime qu’elle dépensera plus de 20 millions de dollars cette année pour la construction de Bakkt, sa plateforme de négociation et de conservation de contrats à terme en bitcoins.

Le 7 février, Scott Hill, directeur financier de ICE, a déclaré qu’une estimation de 20 millions $ à 25 millions $ sera investis dans l’entreprise Bakkt pour l’année 2019.

 

L’estimation intervient six semaines à peine après que Bakkt a annoncé une levée de fonds massive de 182 millions de dollars pour son offre de déploiement de la plateforme de négociation avec l’approbation réglementaire. Toutefois, le lancement de la plate-forme a été reporté à deux reprises, une situation aggravée par la récente fermeture du gouvernement américain, qui cherche à obtenir le feu vert de la Commodity Futures Trading Commission.

 

Jeff Sprecher, PDG d’ICE, a déclaré que l’investissement de la société dans Bakkt constituait «un pari peu probable» et n’était pas un produit typique de ICE. L’infrastructure de la plate-forme, cependant, a attiré certaines sociétés «très, très intéressantes» comme le fonds de capital-risque de Microsoft et Starbucks.

 

Sprecher a continué à dire qu’il s’attendait à ce que Bakkt réalise d’autres levées de financement à l’avenir. Actuellement, Bakkt est une société distincte dont ICE est le principal investisseur, mais le groupe pourrait être complètement cédé ultérieurement, a-t-il déclaré.

 

Sprecher a toutefois été une fois de plus indécis sur le calendrier de lancement de Bakkt et a déclaré que les utilisateurs pouvaient s’attendre à le voir en ligne «plus tard cette année».

 

En anticipant avec impatience le lancement de Bakkt par le marché, des fraudeurs ont tenté la semaine dernière d’utiliser la marque Bakkt pour éloigner les utilisateurs de leur bitcoin.

 

Les imitateurs ont envoyé des courriels affirmant que Bakkt serait lancé le 12 mars et organiserait une nouvelle ronde de financement pour lever 50 millions de dollars. Ils ont demandé aux investisseurs potentiels de s’inscrire et d’envoyer des crypto-actifs sur un faux site Web Bakkt.

Suivez et partagez notre contenu sur les réseaux sociaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Le commissaire de la SEC, Robert Jackson, glisse durant un interview qu’un ETF Bitcoin (BTC) sera approuvé

Comme beaucoup le savent peut-être, le lancement d’un ETF Bitcoin aux États-Unis nécessiterait l’approbation de la SEC (Securities and Exchange Commission). L’organisation a été notoirement réticente à approuver un ETF de crypto-actif, mais il semble maintenant que cela pourrait bientôt changer.

Une interview accordée au média RollCall, suggère que la SEC pourrait bientôt approuver un ETF Bitcoin.

Bien qu’il ne soit pas prévu de le rendre public avant le 11 février, tout indique que cela a maintenant été divulgué. De plus, le contenu de l’entretien devrait donner de l’espoir à tous ceux qui aspirent à un ETF.

Drew Hinkes, de Athena Blockchain, a partagé la nouvelle dans un tweet récent. L’entretien a eu lieu avec le commissaire de la SEC, Robert Jackson Jr., qui a indiqué qu’il pensait qu’un ETF Bitcoin serait bientôt validé.

Néanmoins, Jackson a également reconnu les grandes difficultés rencontrées pour recevoir la bénédiction de la SEC pour un ETF de crypto-actif. Il a noté que, bien que les exigences de la SEC puissent sembler excessivement strictes, il y a une bonne raison à cela.

“Obtenir l’approbation des marchés financiers les plus puissants et les plus liquides du monde est difficile et se doit de l’être. Une fois que nous avons apposé le tampon de la Securities and Exchange Commission des États-Unis sur un investissement, et une fois que nous l’avons mis à la disposition des investisseurs ordinaires, nous prenons le risque que des Américains puissent être blessés. .”

En plus de cela, Jackson a également établi des parallèles avec d’autres demandes d’ETF liées au Bitcoin soumises à la SEC. Parmi les propositions les plus remarquables, il y a l’ETF Bitcoin de la CBOE, ainsi que la demande des frères jumeaux Winklevoss.

 

Cependant, Jackson est catégorique: il pense que les candidats satisferont éventuellement aux normes requises par la SEC. Il a exprimé son optimisme concernant un “fonds basé sur Bitcoin” potentiel, bien que la SEC estime que le marché des crypto-actifs présente des problèmes de liquidité.

 

Néanmoins, Jackson a déclaré qu’il croit et espère qu’un ETF de crypto-actif satisfera aux critères de la SEC, ce qui devrait donner un peu d’espoir à certains investisseurs.

Il reste à voir si et quand cela se produira.

Suivez et partagez notre contenu sur les réseaux sociaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Panier Élément supprimé. Annuler
  • Aucun produit dans votre panier.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Réunion d'information

Gratuite

Jeudi 14 Mars à 18H00

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Restez informé !

Abonnez-vous pour recevoir du contenu exclusif